Les forçats de l’Antarctique

Sous ce titre accrocheur une réalité ….

Après chaque tempête de neige, en une nuit par exemple, le vent peut créer des  congères, énormes, monstrueuses. Celles-ci obstruent selon le vent, les obstacles, les passerelles et autres accès aux différents bâtiments (demandez donc à notre gérant postal !!) .

Un impératif donc pour la libre circulation en toute sécurité : se dépêcher de dégager cette neige dans un premier temps poudreuse, qui s’apparente plus à de la poussière de neige. On s’enfonce facilement jusqu’aux genoux, la taille parfois, dans ce matériau volatile, où il faut parfois singer le manchot empereur en se déplaçant à plein-ventre pour se dégager !!

C’est ainsi que, dès la fin de l’épisode neigeux, on peut voir sortir des bâtiments des individus armés de pelles, de balai, d’huile de coude pour dégager des m3 et m3 de neige. On peut voir dans cette activité un bel entraînement physique, atypique, en plein air, qui se substitue à la  traditionnelle séance de sport, d’autres en revanche le voit comme une fatalité dans ces terres hostiles.

Il vaut mieux faire vite, ne pas attendre trop longtemps : la neige évolue vite avec le vent, se densifie même sous le froid …Et il ne faut pas être ingénieur en matériau pour distinguer l’efficacité d’une bonne pelle en acier sur une en aluminium 🙂 ! Devant l’étendue de la tâche, le génie humain ou sa propension au moindre effort l’amène à utiliser la Nature pour faire le travail. Des déflecteurs ont ainsi été placés pour renforcer et canaliser le vent de manière à balayer la neige, comme par exemple,  entre les bâtiments Technique – météo et lidar. Çà fonctionne, la preuve, la « petite congère » de 1m50 a disparu de la passerelle (cf ci-dessous)  mais l’expérience n’est loin d’être concluante en d’autres endroits.

 

Après quelques heures de travail, nous voici bientôt tranquille … jusqu’au prochain coup de vent… Au fait la définition du forçat: celui qui est condamné aux travaux forcés.

 

Publicités

2 réflexions sur “Les forçats de l’Antarctique

  1. Une très belle écriture pour décrire une situation au quotidien dans des conditions extrêmes. Le style est original et très agréable à lire. On aimerait voir une photo de la position à plat-ventre, singeant le manchot empereur !
    On n’a jamais vu çà, comme dirait l’Autre…! faut être honnête …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s